• Archives pour l'Étiquette ordre
  • Hollande le renoncement ?

    Nous nous en doutions tous, sur le chemin de l’opportunisme, il ne tiendrait pas devant les manifestations contre l’écotaxe.

    HOLLANDE

    Il l’a fait et nous ne nous en réjouissons pas.

    Hollande en fait, n’est pas dans le renoncement. Pour renoncer il faut croire et Hollande ne croit en pas grand chose, il n’a pas de conviction et avance au gré du vent.

    L’écotaxe était une mesure juste pour réorienter les transports de marchandises vers le train, les financer et augmenter les recettes budgétaires de près d’ 1 milliard d’euros.

    Qui s’y oppose ? En utilisant intelligemment le ras le bol fiscal,les paysans les plus prospères de la FNSEA, les grandes surfaces comme Système U et Leclerc, le patronat local à travers le pr Medef, la droite et les activistes d’extrême droite, les représentants de la Direction de GAD (entreprise qui va licencier pour des raisons de mauvaise gestion) et quelques affiliés aux syndicats FO

    L’écotaxe touchait toute la France, elle était soutenue par JL Borloo, mais la Bretagne ( 1 millier) n’en veut pas et Borloo non plus.

    Alors Hollande la renie, comme les taxes sur les cessions de startup, les 75% sur les salaires, la taxe sur les transactions financières, etc..
    Alors Hollande renie, les mesures évitant les expulsions, les mesures d’affichage d’identité des policiers, les mesures pour protéger les auteurs d’alerte, les mesures de désengorgement des prisons.

    En fait il ne renie pas ni ne renonce, il a peur.

    Alors tout le monde s’énerve, ceux qui y croyaient et ceux qui n’y croyaient pas et qui le font plier au gré de leurs exigences.

    Ainsi sa côte de popularité est au plus bas car d’un coté comme de l’autre il ne reçoit aucun soutien, il déçoit ses affidés et sa faiblesse ne fait que renforcer son opposition.

    En fait il n’a pas peur, il s’en moque et attend la nouvelle TVA, plus douce pour atteindre ses quelques objectifs financiers.

    A quand Manuel Valls pour remettre un peu d’ordre dans tout ça. Lui, il attend son heure et n’en doutons pas elle viendra.
    Il croit en lui, il est convaincu d’être le meilleur, il n’a pas peur, il ne renonce pas.

    Merci M Hollande de nous ramener aux valeurs anciennes d’ordre et d’autorité et de fausse sécurité.

    voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cotaxe#L.27.C3.A9cotaxe_comme_outil_de_contr.C3.B4le_des_.C3.A9missions_industrielles


  • contrôle d’IDENTITE ou RECEPISSE

    On est rapidement stoppé dans notre élan de générosité quand on évoque des mesures de changement, d’évolution, par les contraintes économiques, le budget, les finances, toutes choses bien comprises et qui nous ramènent à notre triste sort condamné par les réalités et le réalisme économiques.

    IDENTITE

    C’est un monde obscur et castrateur

    Donc, on se tait, on évite de se prononcer sur quelque mesure que ce soit afin de respecter le vénérable équilibre budgétaire.

    La police, on ne peut en augmenter le nombre pour assurer la sécurité de nos concitoyens, au nom de l’équilibre budgétaire.

    La pauvreté, la résorber reviendrait trop cher.

    Le chômage, difficile, il faut le réduire bien sur, c’est notre priorité mais sans trop dépenser et laisser la liberté aux employeurs de dé-entreprendre.

    On ne peut pas faire grand chose.

    Circulez y a rien à voir. Mais au fait, si, il y a à voir, à voir votre identité sur votre uniforme.
    Eh bien non ! Pourtant cela ne couterait pas à notre budget et à nos chères finances.

    Juste, l’achat d’un badge pour chaque policier ou gendarme dans l’exercice de leurs fonctions. Un badge, que dis je, une simple bande velcro sur la veste. Comme les militaires (il est vrai en temps de paix, pas en situation de guerre).

    Autant le policier peut vous demander votre identité, autant il n’est pas question que vous disposiez de la sienne.

    On reproche malheureusement aux forces de l’ordre des bavures, des excès de pouvoir, certes en petit nombre, mais qui font la une des journaux.

    Il n’est pas dans l’intérêt de la police ou des gendarmes que quelques uns ternissent l’image du corps tout entier, c’est pourquoi il convient d’individualiser et d’identifier les responsables.

    Et,un bon moyen consiste à responsabiliser; l’anonymat n’y concoure pas . Naturellement fort de la puissance de l’uniforme, la transparence de l’identité rassurerait et donnerait confiance. La haute mission d’assurer l’ordre serait assurée sans mettre en péril le respect.

    Et le respect a minima se joue à 2, c’est le respect de l’autre qui passe par la connaissance de l’autre et qui dit connaissance dit connaître et l’identité en fait partie.

    Dans l’entreprise, où le pouvoir s’affirme, il a le courage de s’afficher, on connait toujours l’auteur des turpitudes ou gratifications reçues.

    Dans l’entreprise, à travers son pouvoir discrétionnaire, l’autorité s’exprime, son pouvoir hiérarchique s’annonce, on peut y mettre un nom, l’anonymat n’existe pas.

    Dans la police, la gendarmerie, pourquoi masquer son identité au lieu de savoir rassurer dans un rapport d’autorité incontestable symbolisé par le port de l’uniforme ?

    Mais les syndicats policiers (car les gendarmes n’ont pas le droit d’être représentés), se sont élevés contre cette mesure. Le corporatisme s’est exprimé. Alors, dès le début du quinquennat, l’ordre vacille. Rappelons qu’il convient en France, que la fonction de Ministre de l’intérieur, soit celle de premier flic de France. Alors M Valls a pris l’uniforme et droit dans ses bottes a décidé d’un compromis.

    On remettra à chaque contrôle policier,un récépissé. Décision sûrement efficiente mais qui maintient l’anonymat.

    Et puis aujourd’hui, pfuiit, on ne parle plus d’aucune disposition, de toutes façons les roms ne savent pas lire le français, alors..

    Donc, une réforme démocratique, aussi mineure soit elle, sans dépense outrancières n’aura pas lieu.

    Nous souhaitons être contredit.